PARC NATIONAL DE SAADANI : UN SAFARI A LA PLAGE

La spécificité de ce parc réside dans le fait qu’il est situé sur la côte. Il n’est donc pas rare de se faire surprendre, allongé sur la plage, par un éléphant ou une girafe. Situé face à l’archipel de Zanzibar, créé en 2002, Saadani est encore peu connu. La faune n’y est pas aussi abondante que dans d’autres parcs, mais dans ce paysage composé de savanes, de forêts équatoriales et de marécages, on peut tout de même apercevoir aussi lions, léopards, buffles, phacochères, antilopes, hippopotames et crocodiles.

PARC NATIONAL DE GOMBE : DANS LES PAS DE JANE GOODALL

Dans ce parc vallonné, couvert de forêts, on peut approcher les grands singes de près. Situé sur les rives du lac Tanganyika, ce parc est l’un des plus petits du pays (50 km²). Il n’est accessible que par bateau et se visite à pied, accompagné d’un guide. Le contact avec les chimpanzés est limité à 1 heure par jour. Le parc doit sa renommée à la primatologue et éthologue britannique Jane Goodall, qui a initié ici en 1960, son programme de recherche comportemental, sur les primates, et plus particulièrement les chimpanzés. Babouins olive, colobes rouges ou vervets peuplent aussi cette étroite bande forestière. Le parc a été désigné réserve de biosphère par l’Unesco. Attention, en raison de la chaleur, le site est réservé aux personnes en bonne condition physique. Ce parc est également habité par des buffles, des phacochères, des cobes, des guibs harnachés, des aigles couronnés, des martin-pêcheurs géants et de rares léopards.

PARC NATIONAL DE KATAVI : ENTRE HIPPOS ET CROCOS

Les visiteurs sont rares dans ce parc excentré, situé loin des grandes villes. Il n’est commodément accessible qu’en avion de brousse. Mais ceux qui font l’effort, pourront observer des lions, des éléphants, des buffles et des léopards, et surtout une incroyable densité d’hippopotames et de crocodiles. A la saison sèche, les hippos s’agglutinent dans ce qui reste de rivières asséchées. Les affrontements ne sont pas rares. Le parc abrite aussi des espèces rares d’antilopes comme l’antilope rouanne et l’hippotrague noir. La période la plus intéressante pour la visite de ce parc s’étend de Juillet à Octobre (période sèche).