Safari au Botswana : conseils, vaccins et visas

Quelques conseils pour que votre Safari se déroule dans les meilleures conditions.

1 – Bagages

Les compagnies aériennes internationales égarent facilement les bagages. On les retrouve le plus souvent mais après 2 ou 3 jours et il faut le temps de vous les faire suivre en brousse… Pour éviter que votre voyage soit gâché parce que vous n’auriez pas vos vêtements et effets personnels, nous vous conseillons de prendre avec vous un bagage contenant un rechange, afin que vous puissiez supporter un éventuel retard dans la livraison de vos bagages.
Les bagages en cabines ne doivent pas dépasser certaines dimensions (à vous faire préciser par la compagnie aérienne) et leur poids est le plus souvent limité de 08 à 10 KG.

Concernant vos affaires de toilette, les règlements de sécurité des autorités aéroportuaires précisent que les liquides, gels, pâtes et aérosols ne sont acceptés en cabine qu’à condition que leur contenant soit inférieur à 100 ml par produit. Ils doivent être présentés pour inspection dans un sac en plastique transparent.

D’autre part, il convient de souligner que la place à l’intérieur des véhicules peut être réduite due aux nombres de bagages. Nous vous conseillons donc d’emporter avec vous le strict nécessaire et de favoriser des bagages « souples », beaucoup plus maniables.

Exception pour les médicaments

Les voyageurs peuvent donc emporter de petites quantités de parfums et articles de toilette dans leur bagage de cabine. Le règlement prévoit aussi une exception pour les médicaments et produits répondant à un besoin diététique spécial et qui doivent être utilisés au cours du voyage, notamment les aliments pour bébé. Ces produits peuvent encore être emportés dans les bagages de cabine.

Les règles imposent aussi aux passagers d’enlever leurs manteaux et vestes et de présenter les ordinateurs portatifs et autres articles électriques de grande taille aux points d’inspection.

!!! Sur la plupart des lignes intérieures, notamment pour les petits avions de brousse, le poids des bagages est limité à 15 KG par personne et parfois à 10 kg selon les compagnies aériennes, et les bagages souples sont imposés.

2 – Vêtements

Au Botswana, les soirées, les nuits et les petits matins sont assez frais et parfois froids, en particulier lorsque les toits des voitures sont ouverts. Il est indispensable de prendre quelques lainages et une veste de type saharienne et/ou un blouson imperméable type K-Way. Il y a de grandes différences de température entre le jour et la nuit. En outre munissez-vous de chaussures confortables, de chaussettes montantes, d’un chapeau et d’un foulard assez grand car certaines pistes sont poussiéreuses. Enfin n’oubliez pas : lunettes de soleil, crème solaire, crème anti-moustiques.

Nous transmettons systématiquement à nos clients, un mois avant le départ, un document détaillant « la valise parfaite du safariste ».

3 – Sécurité et comportement

Votre Guide est un professionnel aguerri. Il connaît parfaitement les animaux et leurs réactions. Aussi pour votre sécurité, suivez scrupuleusement et sans tarder ses indications : les animaux vivent complètement à l’état sauvage et vous êtes sur leur territoire. La plupart des Réserves s’étendent sur des milliers de Km carrés et ne sont pas des zoos !

Quand vous observez les animaux il est strictement interdit de crier, de siffler ou d’essayer d’attirer leur attention par des gestes ou par des bruits quelconques. Cela stresse les animaux. Les Rangers sont très stricts à ce sujet et les amendes sont importantes. Dans les camps de brousse les enfants restent sous la responsabilité de leurs parents.

Merci de respecter les coutumes des populations locales : ne les prenez pas en photo sans leur accord.

4 – Vaccins

Un traitement préventif contre le paludisme et le vaccin contre la fièvre jaune sont fortement conseillés et votre médecin vous prescrira sans doute de la Malarone, Lariam ou autres. Veillez à être à jour de vos vaccins dits « classiques » (hépatite, tétanos, typhoïde etc…), merci de consulter votre médecin traitant ou un centre de vaccination.

5 – Petit équipement

Une très bonne paire de jumelles est utile pour l’observation des oiseaux.
Se munir d’un adaptateur universel, les prises de courant sont de type anglais « ancien » (Cat.SK250098). Le courant est du 220/240 V. Si vous n’en trouvez pas, les lodges pourront vous en fournir sur place (notamment à Maun où ils sont vendus quelques dollars)

Une lampe de poche ou mieux, une lampe frontale, est indispensable. Vous pourrez recharger vos appareils numériques et téléphones dans les camps et dans les lodges.

6 – Pourboires au Guide et au personnel

En Afrique Australe, l’usage du pourboire est largement répandu.

Il est bon de prévoir un pourboire pour les porteurs d’aéroport, le personnel des hôtels, camps et lodges. Il faut compter, notamment pour les porteurs, environ 1 à 2 dollars par porteur.

Enfin, en cas de trek ou autre activité, il convient de donner un pourboire aux accompagnateurs.

Le Guide

Cette question nous est très souvent posée. Depuis très longtemps (en fait depuis l’époque des premiers safaris) il est d’usage de récompenser les Guides à la fin du safari. C’est une façon d’apprécier leur travail de pisteur et leur connaissance de la brousse. Nous conseillons une somme moyenne de 25 US Dollars par jour et par Guide à leur remettre en fin de voyage. Ce montant s’entend par Guide, par conséquent si vous êtes dans le même véhicule avec vos amis ou votre famille le montant de cette dépense est à répartir entre vous. Ce n’est en aucun cas une obligation mais une indication. Les rapports entre nos Guides et nos Clients sont toujours excellents. Ils sont fiers de vous faire découvrir leur pays.

Le personnel dans les camps de lodges

Ne donnez pas des pourboires individuellement. Il est préférable de donner une somme globale le jour où vous quittez le camp ou le lodge. Cette somme sera partagée par la suite équitablement entre les membres du personnel. Il y a souvent une boîte à pourboires (tip box) à la réception.
Il est d’usage d’être plus généreux quand vous séjournez dans un de nos camps de brousse installé de façon provisoire que dans un camp fixe ou un lodge. Il est laissé à votre bon vouloir, mais la moyenne s’élève à 20 US Dollars par véhicule pour l’ensemble du personnel du camp et par nuit de camp de brousse.

7 – Argent de poche

Les cartes de crédit ne sont pas acceptées partout et il est prudent de prendre de l’argent liquide (de préférence US Dollars).

Évitez de changer dans les hôtels et lodges, ils pratiquent des taux abusifs, préférez plutôt les banques en arrivant à l’aéroport et les bureaux de change. Attention, il n’y a aucun moyen d’obtenir des espèces dans le delta de l’Okavango et dans le parc de Chobe ! Prenez vos dispositions avant.

La monnaie est le Pula.

Lorsque vous quitterez le Botswana, changez vos Pulas restants car vous ne pourrez pas les changer hors du pays.

8 – Poste et télécommunications

On peut acheter des timbres dans les bureaux de poste et aux réceptions des hôtels de classe internationale. Une lettre met environ 10 à 15 jours pour arriver en Europe.

Pour téléphoner de France au Botswana : 00 267
Pour téléphoner de Namibie ou du Botswana en France : 00 33

Attention : Le coût d’un appel international est très élevé. Se renseigner avant votre départ auprès de votre opérateur ;

9 – Shopping

C’est dans les curios shop (boutiques de souvenirs) que vous pourrez vous livrer aux délices du shopping. Le marchandage est conseillé, mais dans les belles boutiques qui offrent une garantie de qualité, notamment dans les hôtels, la marge de manœuvre est limitée. Vous aurez aussi des opportunités en dehors des grandes villes, en particulier dans les curios shop des tribus locales.

Ne vous faites aucune illusion sur la prétendue authenticité des pièces qui vous seront présentées. Méfiez-vous du vendeur à la sauvette qui vous propose des bijoux en ivoire ou faits à partir du corps d’un animal sauvage ! Ceci est formellement interdit en Namibie et au Botswana et les risques d’acheter de la «camelote» sont très élevés.

Toutefois, si vous aimez rapporter des souvenirs de voyage, vous trouverez facilement votre bonheur. Les sculptures en bois sont de toute beauté. Vous pourrez également rapporter de magnifiques sculptures d’animaux en stéatite et des étoffes colorées et variées.

10 – Boissons

Dans les camps et lodges, vous trouverez des thermos d’eau filtrée dans les chambres (pour se laver les dents, c’est plus prudent) mais pour le goût, l’eau minérale est meilleure. Dans nos véhicules de safari nous fournissons gracieusement l’eau minérale, le thé et le café. Dans quelques camps et lodges, l’eau minérale et les boissons sans alcool sont fournies gratuitement. Quand c’est le cas cela est précisé sur nos documents de voyage (vouchers).

11 – Visa

Un visa n’est pas obligatoire pour entrer au Botswana, si votre séjour est touristique, et dure moins de 3 mois. Toutefois, une taxe de 30 USD par voyageur, doit être payée, en espèces, à votre entrée dans le pays, et ce depuis le 1er Juin 2017.

Pour les citoyens français, le passeport doit être valable 6 mois après la date de retour de votre séjour.

Pour les autres nationalités, se renseigner directement auprès du consulat ou de l’ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, et qu’ils ne figurent pas déjà sur votre passeport, sachez que dorénavant les mineurs doivent être munis de leur propre passeport, quel que soit leur âge. De plus, pour les enfants mineurs, les parents ou accompagnants doivent être munis d’un certificat de naissance ou acte de naissance par enfant, traduit en anglais, certifié, prouvant la filiation. Le Livret de Famille ne suffit plus. Si l’enfant voyage avec un seul de ses parents, celui-ci devra présenter une autorisation de voyage signée par le parent absent, sauf dans le cas où le père ne serait pas mentionné dans l’acte de naissance. Ces documents vous seront demandés à l’entrée comme à la sortie du territoire. Cette mesure s’applique en tout point frontalier sur le territoire y compris aux frontières terrestres.

Pour les personnes visitant les Chutes Victoria (Zimbabwe et Zambie), un visa est obligatoire. Il peut-être acheté sur place. Il vous en coûtera 50 USD par personne. Le passeport doit être valable 6 mois après la date de retour de votre séjour et comporter obligatoirement deux pages libres pour les visas d’entrée et de sortie, par pays visité.

Ambassade de Namibie : 80 Av. Foch/17 Square de l’Avenue Foch 75016 Paris. Tél : 01 44 17 32 65
Pour plus d’informations, cliquer sur le lien : http://embassyofnamibia.fr/do-i-need-a-visa/

Ambassade du Zimbabwe : 10 Rue Jacques Bigen 75017 Paris. Tél : 01 56 88 16 00
Pour plus d’informations, cliquer sur le lien : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/zimbabwe-12302/

Ambassade de Zambie : 18 Av. de Tourville 75007 Paris. Tél : 01 56 88 12 70
Pour plus d’informations, cliquer sur le lien : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/zambie-12303/

Ambassade du Botswana : 169 Avenue de Tervuren 1150 Bruxelles. Tél : 00 32 2 739 11 20/61 10
Pour plus d’informations, cliquer sur le lien : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/botswana-12218/

12 – Pour les personnes devant se déplacer en petit avion de brousse, attention de ne pas prendre un petit déjeuner trop copieux. Ces petits avions sont en effet sensibles aux turbulences thermiques. Il n’y a aucun danger mais cela peut-être désagréable.

13 – Appareil photo

Pour votre appareil de photo, le zoom recommandé et le plus approprié pour des photographes non professionnels est le 18-200 mm ou encore mieux le 18-300.