L’Ouganda : Le pays des primates

On peut facilement combiner un safari sur mesure en famille, entre amis ou en couple, en Tanzanie ou au Kenya avec une découverte d’une partie de L’Ouganda tout proche. L’aéroport d’Entebbe se trouve à 1H d’avion de Nairobi et 1H30 de Kilimanjaro (Arusha).

Enclavé entre le Kenya,  la Tanzanie,  le Sud Soudan, le Rwanda et la République Démocratique du Congo, l’Ouganda a ceci de particulier qu’il se situe à la frontière de deux univers d’une richesse exceptionnelle : la savane d’Afrique de l’Est et la forêt équatoriale d’Afrique Centrale.

L’Ouganda présente un territoire assez restreint mais une infinie variété de paysages.

Cerné sur une grande partie par des massifs montagneux, dont les monts Rwenzori (appelée communément les monts de la Lune), le plus haut sommet culminant à 5 109 mètres (mont Stanley-pic Margherita, 3ème sommet d’Afrique après le Kilimandjaro et le mont Kenya), l’Ouganda est un pays de hauts plateaux, de savanes, de lacs immenses et de forêts primaires, qui sont le dernier refuge des gorilles de montagne. Le parc national de Rwenzori est inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

L’Ouganda présente un territoire assez restreint mais une infinie variété de paysages. Vaste étendue de savane parcourues par les mammifères emblématiques de l’Afrique, dans les parcs de Queen Elisabeth et de Murchison Falls, luxuriantes forêts équatoriales et volcans émergeants de la brume, lacs aux cratères scintillants et sommets enneigés, constituent autant de décors à couper le souffle. Bien sûr, beaucoup viennent en Ouganda pour observer le célèbre gorille des montagnes, mais en quelques jours de safaris photos, on peut aussi voir des lions (dont les fameux lions dans les arbres d’Ishasha), des léopards, des éléphants, des girafes … On recense également près de 1000 espèces d’oiseaux. Dernier point, mais non des moindres, il faut ajouter à cela, l’extraordinaire gentillesse de la population, volontiers reconnue comme l’une des plus accueillante du continent (avec les tanzaniens notamment).

Les gorilles ne sont pas des animaux agressifs, ils sont paisibles et craintifs. C’est un moment émouvant, une rencontre dont on garde un souvenir inoubliable

Pour avoir le privilège de croiser un gorille dans les forêts équatoriales ou un chimpanzé sur les rives du lac Tanganyika ou dans le parc de Kibale, il faut parfois marcher de longues heures. Lorsqu’on touche au but, le plaisir est décuplé. Les émotions n’en seront que plus fortes lorsque vous vous remémorerez l’expérience de la journée, le soir, lors d’un apéritif pris sur la terrasse d’un lodge luxueux.

RENCONTRER LES GORILLES

On marche à la découverte des gorilles avec des pisteurs et des Rangers. Cette marche peut être éprouvante car les sentiers et les pentes sont raides et glissants et le trek peut durer de 2h à une journée entière. Cette marche n’est pas technique mais demande une bonne condition physique.

Quand une famille de gorilles est repérée par les pisteurs, on s’approche calmement et sans faire de bruits intempestifs. Les gorilles ne sont pas des animaux agressifs, ils sont paisibles et craintifs. C’est un moment émouvant, une rencontre dont on garde un souvenir inoubliable, en se trouvant à quelques mètres de ces cousins éloignés dont bien des attitudes sont proches des nôtres.

UNE JOURNEE AVEC LES CHIMPANZES

Parmi les primates, les chimpanzés sont nos plus proches cousins, et il est assez rare de pouvoir les observer dans leur milieu naturel. La forêt tropicale de Kibale abrite un nombre important de chimpanzés, ce qui lui vaut le surnom de « primate capital of the world », la capitale mondiale des primates.

Pour mieux les découvrir, nous organisons une « chimp habituation experience ». Une journée avec ces primates, qui commence avant le lever du soleil, afin de rechercher leurs nids, et continue une partie de la journée en suivant un groupe dans ses activités quotidiennes (recherche de nourriture, jeux, épouillage, jeux amoureux, sieste).

Il y a trois facteurs qui jouent sur le fait de voir ou non les chimpanzés lors de ce genre de trek :

  1. La météo : les chimpanzés n’aiment pas la pluie et se cachent lorsqu’il pleut
  2. La saison des figuiers : les figues sont la gourmandise préférée des chimpanzés (les figuiers font des fruits plusieurs fois par an). On optimise alors les chances de les voir.
  3. La chance du client ! (Il y a tout de même 9 chances sur 10 de les voir)