Les réserves nationales de Samburu, Shaba et de Buffalo Springs

Sauvages, de la savane à perte de vue, des collines lumineuses, des acacias clairsemés, des lions et des girafes en nombre … Pour beaucoup, Samburu, Buffalo Springs et Shaba, trois réserves nationales qui totalisent 532 km², sont une sorte de compromis entre le Masaï Mara pour la richesse de leur faune et le Tsavo Est pour la variété et la beauté de leurs paysages. Le cadre naturel de cette région, l’environnement de volcans éteints et de montagnes arides, la végétation d’acacias et de palmiers Doum, le climat chaud et sec, sont tout à fait différents des paysages et du climat de la région des Aberdares et du mont Kenya traversée en venant de Nairobi. Samburu et Buffalo Springs sont coupées par le fleuve Ewaso Ngiro qui vient des hauts plateaux et procure l’eau à cette région aride faiblement peuplée de nomades Nilotiques, Samburu et Turkana notamment. Les Samburus, proches parents des Masais, étendent leur territoire jusqu’à Maralal. Ces réserves sont riches en animaux : éléphants, buffles, gazelles de Grant, gerenuks, dik-diks, impalas, oryx, cobs, kudus, hyènes, guépards, léopards, lions et certaines espèces endémiques telles que : zèbres de Grevy, girafes réticulées, autruches de Somalie. L’abondance et la variété des oiseaux, en particulier des rapaces, valent le déplacement.

La réserve nationale de Shaba qui touche les réserves de Samburu et de Buffalo Springs est limitrophe du fleuve Ewaso Ngiro et a été rendue célèbre par le naturaliste Georges Adamson (et sa lionne Elsa) qui s’installa ici pour étudier la réintroduction des léopards dans leur milieu naturel. Cette réserve bénéficie de la présence de plusieurs sources qui donnent naissance à des zones marécageuses verdoyantes. Les paysages sont magnifiques et il est intéressant de la visiter en profitant d’un voyage à Samburu. Les animaux ne viennent à Shaba qu’en saison très sèche, généralement en Octobre et Février.