Safari en Tanzanie, au Kenya, en Ouganda, en Namibie et au Botswana

Le parc national de Tarangire

D’une superficie de 2.600 Km carrés, il se situe dans la steppe Masaï non loin du lac Manyara et du mur ouest de la vallée du rift. Il tire son nom de la Tarangire River qui traverse le parc et fournit les points d’eaux dont les animaux ont besoin. Eléphants, girafes, gnous, buffles, bubals, gazelles, impalas, oryx, élans, kudus, gerenuks, reduncas, cobs peuplent ce parc qu’ils partagent avec un important peuplement de félins, lions, guépards et léopards. C’est également un parc très riche en oiseaux.

 

Les paysages de Tarangire sont différents des paysages de Serengeti ou de Ngorongoro ; le parc est situé à une altitude beaucoup plus basse (1.100 mètres en moyenne) et le climat y est chaud et humide avec une végétation dont la variété est étonnante. Depuis le Nord dans le triangle formé par la bordure Ouest et la bordure Est du parc on trouve d’énormes baobabs dont la taille gigantesque semble écraser même les éléphants puis de vastes plaines couvertes par plusieurs variétés d’acacias alternent avec des collines rocheuses. A l’Ouest non loin de la Tarangire River des palmiers Doum et des acacias mais aussi des baobabs se partagent le paysage. Plus au Sud, des plaines moins boisées et coupées par des marais sont le territoire de nombreux mammifères et en particulier des guépards. Dans la zone des marais on peut observer : grues couronnées, jabirus du Sénégal, ombrettes etc.

 

 

 

Comme dans tous les écosystems il y a une relation étroite entre la végétation et la vie animale. Le parc est spectaculaire pendant la saison sèche quand plusieurs espèces de mammifères migrent vers la Tarangire River. D’énormes hordes de gnous, zèbres, éléphants, élans et oryx se rassemblent à l’intérieur de Tarangire où ils restent jusqu’à la prochaine saison des pluies.