Rejoignez nous sur Instagram
Safari en Tanzanie, au Kenya, en Ouganda, en Namibie et au Botswana

Le Kalahari

S’étendant sur près de 900 000 km2, le Kalahari est un vaste bassin intérieur couvert d’une épaisse couche de sable variant de 15 mètres à 50 mètres de profondeur. Il recouvre aujourd’hui la majeure partie du Bostwana, ainsi que des terres de Namibie ( le quart sud-est) et d’Afrique du Sud.

 

La majorité des dunes du Kalahari sont longitudinales et parallèles entre elles. Leur longueur varie de 5km à 50 km, selon un axe Nord-Ouest au sud-est correspondant au vent historiquement dominant.

 

Elles sont généralement couvertes d’une végétation qui les stabilise et les empêche de se déplacer de façon importante.Leur sable est d’une remarquable finesse. Sa couleur rouge provient d’un minerai de fer, l’hématite, caractéristique des zones arides très chaudes.

 

L’amplitude thermique dans le Kalahari est très importante. En été, les températures peuvent dépasser 40°C, alors que le gel est fréquent les nuits d’hiver. La saison humide s’étant de Janvier à Avril.

 

Le Kalahari est essentiellement composé de savane aride (plaines d’herbe et d’acacias erioloba et mellifera, parfaitement adaptés à de faibles précipitations, aux étés chauds et aux hivers très froids) et de savane arborée (végétation intermédiaire). L’herbe apparait pendant la saison des pluies.

 

En fait, le Kalahari n’est pas un véritable désert, au sens strict du terme, car aucune de ses zones ne reçoit moins de 100 mm de pluie par an (sauf année de sécheresse), or les déserts proprement dits sont généralement caractérisés par des précipitations annuelles ne dépassant pas 25 mm.